Correspondant informatique et libertés

Vous êtes ici

Interview de Raymond Duval, correspondant informatique et libertés au CNRS - © Lextenso

Correspondant informatique et libertés

Depuis 2005, les organismes français peuvent désigner un Correspondant Informatique et Libertés (CIL) afin d’assurer la conformité de leurs fichiers à la loi Informatique et Libertés.
Conseiller au sein d'un organisme, le CIL agit en tant qu’expert de la protection des données. Il veille ainsi au respect de la loi dans l’entreprise, gére la liste des traitements de données à caractère personnel et sert d'intermédiaire avec la CNIL.

Dans les grandes entreprises, le CIL peut être amené à occuper un poste à temps plein et diriger un service composé de plusieurs personnes.
La journée de travail d'un CIL varie en fonction de la nature de l'entreprise auprès de laquelle le correspondant intervient ou est employé. 

 

  Mobilité géographique : Oui

  Salaire junior : Entre 2 300 € et 2 500€ brut par mois (variable selon les structures)

  Recrutement : Candidature 

  Niveau d'études :  Accessible en principe à partir d'un niveau Bac +2, il est recommandé de poursuivre les études vers l'obtention d'un Master (ou équivalent) afin de pouvoir prétendre à ce poste.

  Formation(s) conseillée(s) : Il est fortement conseillé de se forger une expérience professionnelle en droit des technologies de l'information ou en droit à la protection des données avant d'exercer ce type de mission.

  En savoir + :
Le site de la CNIL
Formation continue dispensée par l'ISEP

Gigya RaaS Login