17 avr 10:12

[Examens blancs - Partiels du semestre 2] L3 Droit, Sujet n°2 : Procédure pénale

Pour les étudiants en

L3

Sujet pour les L3 Droit : 

Commentaire d'arrêt extrait de l'ouvrage "Procédure pénale" publié chez LGDJ (une marque de Lextenso) dans la collection Cours.

U+21E8.gif  Commentaire d’arrêt : La notification des droits à une personne gardée à vue de nationalité étrangère

 

Commentaire d’un arrêt rendu le 10mai 2006 par la première chambre civile de la Cour de cassation, nº 04-50172 Juris Data nº 2006-033395 ; Bull. civ. I, nº 231. nº 05-87230 ; AJ pén. 2006, p. 414, obs. H. Gacon 

LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l’arrêt suivant :

Sur le moyen unique :

Attendu, selon l’ordonnance attaquée, rendue par le premier président d’une cour d’appel (Pau, 7 novembre 2004), et les pièces de la procédure, que M. X..., ressortissant angolais en possession d’un passeport dont le visa Schengen était expiré, a été contrôlé au poste frontière franco-espagnol de Biriatou à bord d’un autocar assurant la liaison Bruxelles-Porto, et placé en garde à vue pour infraction à la législation sur les étrangers ; que le préfet des Pyrénées-Atlantiques a pris à son encontre un arrêté de reconduite à la frontière et une décision de maintien en rétention dans un local ne relevant pas de l’administration pénitentiaire ; qu’accueillant l’exception de nullité de la procédure soulevée par l’étranger, le juge des libertés et de la détention a rejeté la requête du préfet aux fins de prolongation du maintien en rétention ;
Attendu que M. X... fait grief à l’ordonnance attaquée, qui a statué sur l’appel interjeté par le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Bayonne, d’avoir infirmé cette décision et ordonné la prolongation de sa rétention administrative, alors, selon le moyen, qu’en violation de l’article 7 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen et de l’article 63-1 du Code de procédure pénale, il n’a pas été immédiatement informé de la nature de l’infraction sur laquelle portait l’enquête nécessitant son placement en garde à vue ; que la notification des droits doit être immédiate et régulière, une éventuelle irrégularité ne pouvant être couverte par une notification postérieure ; que le juge du fond a validé la procédure sans relever quelles étaient les circonstances insurmontables qui avaient empêché l’officier de police judiciaire de contacter et trouver un interprète en langue portugaise, langue qui ne peut être considérée, du moins dans le ressort de la cour d’appel de Pau, comme une langue rare ; qu’admettre que la notification des droits de la personne gardée à vue effectuée par le biais d’un document rédigé dans une langue comprise par l’intéressé est régulière, alors qu’un tel mode de notification des droits ne permet pas à l’intéressé de les exercer, reviendrait à vider de toute substance les dispositions des articles 63-2 à 63-4 du Code de procédure pénale ; qu’une atteinte aux droits deM. X... a donc été commise lors de son placement en garde à vue qu’aucune circonstance insurmontable ne permet de justifier ; 
Mais attendu que, selon l’article 63-1, alinéa 1er, du Code de procédure pénale, toute personne placée en garde à vue est immédiatement informée par un officier de police judiciaire, ou, sous le contrôle de celui-ci, par un agent de police judiciaire, de la nature de l’infraction sur laquelle porte l’enquête, des droits mentionnés aux articles 63-2, 63-3 et 63-4 ainsi que des dispositions relatives à la durée de la garde à vue prévues par l’article 63 ; que, selon l’alinéa 3 de ce texte, ces informations doivent être communiquées dans une langue que la personne gardée à vue comprend, le cas échéant au moyen de formulaires écrits ;
Et attendu que pour déclarer la procédure régulière, l’ordonnance retient que l’intéressé a été placé en garde à vue le 4 novembre 2004 à 0 heure 45, que le procès-verbal mentionne que les services de police ont aussitôt pris attache avec un interprète en langue portugaise, sans résultat, et que dans l’attente, il lui a été remis un exemplaire de ses droits de gardé à vue en langue portugaise, et que, dès lors, il a reçu notification de ses droits
dès qu’il a été placé en garde à vue, par cette note;
Qu’il résulte, en outre, du dossier que l’officier de police judiciaire, qui avait placé M. X... en garde à vue pour des faits d’infraction à la législation sur les étrangers, a, par une mention de « carence », relaté les diligences infructueuses qu’il avait immédiatement effectuées auprès de deux interprètes en langue portugaise nommément désignés, qu’au moyen d’un formulaire écrit en cette langue comprise par l’étranger qui a signé ce document, il lui a communiqué les informations exigées relatives à ses droits en garde à vue et à la durée de celle-ci, et qu’à 9 heures 30, il a à nouveau, par le truchement d’un des interprètes en langue portugaise arrivé au service de police, notifié par un procès-verbal signé de l’intéressé, son placement en garde à vue pour les nécessités de l’enquête en raison d’une ou plusieurs raisons plausibles de soupçonner qu’il avait commis une infraction à la législation sur les étrangers, en lui rappelant les droits y afférents ;
D’où il suit qu’en raison de ces informations données au moyen d’un formulaire écrit dans une langue comprise par l’étranger, ainsi que de l’impossibilité, du fait de ces circonstances insurmontables, de faire appel immédiatement à un interprète en langue portugaise lors du placement en garde à vue de l’intéressé, le moyen n’est pas fondé ;

PAR CES MOTIFS :

REJETTE le pourvoi ;

Ainsi fait et jugé par la Cour de cassation, Première chambre civile, et prononcé par le président en son audience publique du dix mai deux mille six.

 

► Voir le corrigé détaillé du #Sujet2 #ExamenBlanc #ProcédurePénale 

 

Pour aller plus loin : 

Testez vos connaissances avec les 560 Quizz Lextenso !
À pratiquer sans modération pour améliorer son score, défier ses amis sur les réseaux sociaux et réussir ses examens !

 

Cliquez sur l'image pour accéder au Quiz

Articles recommandés
Vendredi 12 Avril 2019 - 18:23
  En savoir plus sur l'ouvrage ► Consultez tous les sujets blancs Lextenso étudiant de L1, L2 et L3 Droit    Pour aller plus loin :  Testez vos...
Vendredi 12 Avril 2019 - 18:23
En savoir plus sur l'ouvrage   ► Consultez tous les sujets blancs Lextenso étudiant de L1, L2 et L3 Droit    Pour aller plus loin :  Testez vos...
Vendredi 12 Avril 2019 - 18:23
  En savoir plus sur l'ouvrage ► Consultez tous les sujets blancs Lextenso étudiant de L1, L2 et L3 Droit    Pour aller plus loin :  Testez vos...
Vendredi 12 Avril 2019 - 18:23
  En savoir plus sur l'ouvrage    ► Consultez tous les sujets blancs Lextenso étudiant de L1, L2 et L3 Droit    Pour aller plus loin : ...
Vendredi 12 Avril 2019 - 16:00
  La contribution sociale généralisée est-elle un impôt moderne ?   ► Voir le corrigé détaillé du #Sujet1 #ExamenBlanc #DroitFiscal    Pour aller plus...
Vendredi 12 Avril 2019 - 16:00
    « Faut-il réviser la loi Claeys-Leonetti ? »   ► Voir le corrigé détaillé du #Sujet3 #ExamenBlanc #DroitsFondamentaux #LibertésPubliques   ...
Vendredi 12 Avril 2019 - 16:00
  Monsieur DUBOIS est notaire mais ses connaissances en droit des affaires ne sont plus ce qu’elles étaient. Cela fait 20 ans qu’il fait surtout du droit des successions et des régimes...
Mardi 5 Février 2019 - 16:11
L’essentiel : Seules les sociétés disposant de la personnalité morale peuvent être pénalement condamnées.    Cass. crim., 21 nov. 2018, no 17-83400, Stés MAJ, Aquitaine Linge Service...
Jeudi 24 Janvier 2019 - 14:42
Le 9 janvier 2019, la Cour de cassation s'est prononcée sur la caractérisation de l’exhibition sexuelle d'une activiste « Femen » qui s'était dénudé la poitrine dans une église. La Cour a admis...
Jeudi 24 Mai 2018 - 14:41
Libertés fondamentales Ce qu'il faut retenir : Dans l’affaire Laurent c. France, la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a conclu à la violation du droit au respect de la vie privée et...